Subventions récentes obtenues par nos membres

Chantal Aurousseau

Cochercheuse

Témoigner en ligne de son agression sexuelle

(2015-2017 Projet financé par le PAFARC)

Mieux comprendre le processus du témoignage en ligne et son inscription, sous diverses formes (médias, contenus), dans les trajectoires de femmes ayant vécu des agressions sexuelles. Renseigner les groupes partenaires sur les besoins ou les attentes de services en ligne de soutien aux femmes victimes d’agressions (ou de soutien aux témoignages). Soutenir la recherche de ressources nécessaires pour l’ajustement des services d’aide aux victimes à l’ère de la communication numérique.

Line Chamberland

Chercheuse principale

Savoirs sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ – SAVIE-LGBTQ

(2016-2023 Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada / 2 500 000 $)

Titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, la professeure Chamberland dirige une équipe rassemblant 54 chercheurs issus des milieux universitaires et de la pratique ainsi que 48 organismes institutionnels (ministères), communautaires et syndicaux du Québec, de la France, de la Belgique et de la Suisse. Cette recherche, qui bénéficie d’une subvention de partenariat de 2,5 millions de dollars sur 7 ans, poursuit trois objectifs: documenter les formes d’inclusion et d’exclusion sociales des personnes LGBTQ dans les domaines du travail, de la famille et des réseaux sociaux; comprendre les parcours de vie des personnes LGBTQ appartenant à différents groupes d’âge; et réaliser une analyse critique des politiques publiques québécoises et canadiennes mises en place pour favoriser leur inclusion.

Chaire partenariale de recherche sur l’homophobie

(2011-2017 Ministère de la Justice du Québec / Plan d’action de lutte contre l’homophobie 2011-2016 / 475 000 $)

La Chaire de recherche sur l’homophobie associe des partenaires gouvernementaux, communautaires et universitaires souhaitant contribuer à la reconnaissance des réalités des minorités sexuelles par l’approfondissement des connaissances les concernant et la mobilisation des connaissances acquises dans l’élaboration, l’implantation et l’évaluation de programmes et de mesures de lutte contre l’homophobie. Plus précisément, ses objectifs sont les suivants : Favoriser la mobilisation des expertises scientifiques et partenariales dans la définition des besoins de connaissances et la production de nouveaux savoirs concernant les réalités des personnes de minorités sexuelles, les impacts de l’homophobie et les moyens de la contrer efficacement; Développer les partenariats de recherche dans les régions du Québec de même qu’à l’échelle nationale et internationale; Contribuer au transfert et à la mobilisation des connaissances auprès de la population, des institutions publiques et de publics ciblés des milieux éducatifs, du travail, de la santé et des services sociaux professionnels, associatifs et communautaires, notamment par la conception et l’évaluation de mesures de sensibilisation et d’éducation; Soutenir la formation des nouveaux chercheurs, nouvelles chercheures et des étudiants, étudiantes, y compris les futurs intervenants, intervenantes, en vue de maximiser leurs compétences et de favoriser leur insertion professionnelle.

Cochercheuse

Vieillir et vivre seul-e : Comprendre la diversité des expériences et repenser les pratiques

(2016- 2019 Ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine du Québec / 255 020 $)

Chercheure principale : Michèle Charpentier

Ce projet vise à mieux connaître la diversité des expériences des personnes âgées qui vivent seules au Québec, à identifier des stratégies pour répondre à leurs besoins et à partager leur point de vue avec les acteurs qui oeuvrent auprès d’eux.

Réseau québécois en études féministes, Subvention, Infrastructures

(2014-2020 Fonds de recherche du Québec – Société et culture / 1 234 142 $)

Chercheure principale : Francine Descarries

Le RéQEF répond au besoin stratégique de fédérer le champ des études féministes québécois. Sa priorité est d’utiliser son potentiel de structuration pour donner une force institutionnelle à ses membres et leur offrir un forum d’échanges à travers ses activités. Son objectif principal est de contribuer au renforcement des capacités de recherche dans le champ des études féministes et à leur rayonnement transdisciplinaire et transnational. Les interventions du RéQEF visent tant la structuration du champ, que le renouvellement de la pensée féministe et sa traduction en des questionnements socialement ciblés.

Digging Beneath the Surface: An Intersectional Investigation of The Diversity of Trans Youth Experience

(2016-2019 Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada / 172 892 $)

Chercheure principale : Annie Pullen-Sansfaçon

Le but de ce projet de recherche est de dresser un portrait nuancé des réalités des jeunes trans et non conformes aux normes de genre au Québec. De plus, cette étude vise à présenter un état des facteurs qui contribuent ou nuisent à leur bien-être ainsi qu’à mieux comprendre l’interaction entre ces facteurs. La recherche a trois objectifs spécifiques : Le premier objectif est d’identifier les difficultés vécues par les jeunes trans et la façon dont elles nuisent à leur sentiment de bien-être. Le deuxième objectif est de comprendre ce qui contribue positivement à la vie des jeunes trans, à leur bien-être, à se sentir bien, et ce qui les aide à surmonter et à faire face aux difficultés qu’ils·elles vivent, tant dans leur vie personnelle que sociale. Finalement, le troisième objectif est de comprendre l’interaction entre les difficultés qui ont été identifiées et ce qui aide les jeunes trans à les surmonter.

Carole Clavier

Chercheuse principale

Comparing healthy public policies: Active transportation policies in Montreal and Toronto

(2014-2016 IRSC Subvention de fonctionnement : Recherche interventionnelle en santé des populations et Heart and Stroke Foundation / 200 000 $)

L’objectif de cette recherche est de comprendre et comparer les processus et conditions qui sous-tendent la mise en oeuvre des politiques de transport actif en faveur de la marche et du vélo à Montréal et Toronto et, ainsi, produire des connaissances qui pourront soutenir la mise en oeuvre de telles politiques à l’avenir.

Julie Leclerc

Chercheuse principale

Concours de dégrèvement annuels 2016-2017

(2016- 2017 Syndicat des Professeurs de l’Université du Québec / 8 000 $)

Programme de dégrèvements d’enseignement (crédits) destinés à favoriser le développement de la recherche

Traitement cognitif comportemental et psychophysiologique pour les épisodes explosifs en tant que tic émotionnel chez des enfants atteints du syndrome de Gilles de la Tourette

(2014-2017 Fonds de recherche santé et culture Québec / 45 000 $)

Ce projet de recherche donne suite à une étude pilote ayant pour objectif d’évaluer les effets d’un traitement cognitif-comportemental visant à diminuer la fréquence et l’intensité des ÉE chez les enfants ayant le SGT. Des objectifs secondaires visent à identifier les différentes composantes du traitement qui semblent efficaces, à évaluer l’effet du traitement sur la perception des parents de leurs compétences parentales et sur la qualité de vie familiale, ainsi qu’à préciser les effets des symptômes de sous-groupes cliniques selon la présence de symptômes de troubles concomitants.

Cochercheuse

Evaluation of a cognitive psychophysiological treatment for Tourette syndrome and tic disorders

(2015 – 2020 Instituts de recherche en santé du Canada / 819 227 $)

Chercheur principal : Kieron O’Connor;

L’objectif de ce projet est d’évaluer l’effet du traitement Cognitive and Psychophysiological treatment (CoPs) créé par Kieron O’Connor (2008) comparativement au traitement Comprehensive Behavioural Intervention for Tics (CBIT) créé par Woods et al. (2008) chez les adultes et enfants atteints d’un syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) ou d’un trouble de tic chronique.

Sylvie Lévesque

Chercheuse principale

La coercition reproductive. Exploration qualitative des expériences et des représentations de jeunes femmes adultes québécoises

(2017-2020 FRQSC – Établissement de nouveaux chercheurs / 49 944 $)

Les enjeux de la transition à la parentalité contemporaine : le point de vue des hommes et des femmes nouvellement parents

(2017-2019 CRSH Développement Savoir / 74 012 $)

Cochercheuse

Maternité et paternité en contexte de violence conjugale : problématiques associées et enjeux de concertation

(2015-2019 FRQSC – Actions concertées : programme de recherche sur la violence conjugale / 222 083 $)

Réseau québécois en études féministes

(2016-2021 FRQSC – Regroupement stratégique / 1 234 142 $)

Violence conjugale : Acteurs en contexte et pratiques novatrices

(2017-2021 FRQSC Soutien aux équipes de recherche / 522 608 $)

Détresse, souffrance et violence lors de l’accouchement : de la clarification conceptuelle à l’élaboration de stratégies de transfert de connaissances

(2015-2016 Services aux collectivités – UQAM / 8 000 $)

Karen Messing

Systematic review of determinants of the gender differences in duration of WMSD work absence

(2016- 2017 IRSST-Répar)

Participants: Susan Stock, Karen Messing, et 8 autres chercheur.e.s

Ce projet est une revue de la littérature scientifique quantitative et qualitative, en français et en anglais, à l’aide de multiples bases de données.  Le but ultime est de proposer une étude des déterminants de la plus longue durée d’absence du travail des femmes chez celles et ceux qui sont atteints de troubles musculo-squelettiques reliés au travail.

Precarious employment, atypical schedules and work-family balance: An interdisciplinary analysis of individual and collective strategies.

(2015-2018 CRSH Partnership Development)

Participants: Nathalie Houlfort, Stéphanie Bernstein, Rachel Cox, Karen Messing, Johanne Saint-Charles, Katherine Lippel, Anne-Renée Gravel, Julie Ménard, Isabelle Létourneau

Ce projet, mené en partenariat avec des centrales syndicales, étudie les stratégies déployées par les personnes de différents métiers qui font face à des horaires variables, afin de concilier travail et famille.  Ce projet en psychologie, ergonomie et sciences juridiques profite d’une approche de genre.

Mathieu Philibert

Chercheur principal

Les espaces verts urbains : inégalités sociales et mécanismes d’influence sur la santé mentale et le bien-être

(Ouranos-MSSS-INSPQ)

Chercheurs principaux: Mathieu PHILIBERT, Janie HOULE

Évaluation des relations entre la composition des populations et les structures sociales des milieux locaux

(UQAM, Faculté des sciences humaines, Programme d’appui aux nouveaux professeurs)

Analyse des inégalités sociales et territoriales dans les comportements sexuels

(UQAM, Faculté des sciences humaines, Programme d’appui aux nouveaux professeurs)

Influence de facteurs socioenvironnementaux sur des comportements sexuels et violents des jeunes Québécois

(UQAM, Faculté des sciences humaines, Programme d’appui aux nouveaux professeurs)

Cochercheur

Validation de l’association de caractéristiques des milieux de résidence avec la violence dans les relations amoureuses chez les adolescents

(UQAM, Faculté des sciences humaines, Projets ciblés)

Chercheuse principale: Mylène FERNET

Johanne Saint-Charles

Chercheuse principale

Pan-American Partnership for the strengthening of research, policy and practice at the intersection of health, ecosystems and society

(2013-2017 CRDI)

Chercheurs principaux : Johanne Saint-Charles et Douglas Barraza

Cochercheuse

Participation citoyenne en lien avec un projet de santé publique en Afrique de l’Ouest : enjeux, défis et conditions de succès

(2016-2018 CRSH-Développement Savoir)

Qimuksiq: A Multidisciplinary Network on Dog Related Issues in the Canadian Arctic (Nunavik and Nunavut)

(2016-2019 CRSH- Développement de partenariat)

The Qimuksiq Network (« A man and his dogs travelling by sled »)  regroups  various actors interested in sharing knowlege, studies and concerns about dogs in Aboriginal communities.  Its main objective is really to bring people together, to create an environment that will promote exchange and to stimulate the development of intersectorial and interdisciplinary research and intervention. The Network is set in a context where many Inuit are concerned about the risks associated with dogs (i.e., bites, transmission of zoonosis), which remain higher in Nunavik and Nunavut than elsewhere in Canada. The overarching goal of this project is to increase the capacity of Nunavut and Nunavik stakeholders (public governments, Inuit organizations, local authorities, etc.) to make informed decisions about the management of dog populations by creating an environment that will promote the production, sharing, and use of knowledge about dogs in Nunavik and Nunavut communities. For more information, visit : http://www.qimuksiqnetwork.com.

Recherche/action sur la santé et le bien-être des Inuits à l’interface Inuit-chien-environnement

(OHMI Nunavik (Tukisigasuaqatigit) – CNRS – Institut Ecologie et Environnement)

Partie intégrante de l’environnement physique, social et culturel des Inuits, les chiens représentent une source de bien-être pour eux mais également une menace pour le bien-être et la santé des habitants des communautés nordiques du Québec. Dans la prévention de problèmes de santé associés aux chiens au Nunavik, il est fondamental de reconnaître et de comprendre ensemble la perspective inuit actuelle et celles des autres acteurs sur l’impact positif sur la santé et le bien-être que représente le chien à l’interface Inuit- environnement. En application de l’approche écosanté et du principe du «double regard», le projet de recherche vise à mieux connaitre les liens entre les chiens et la santé et le bien-être des habitants de Kuujjuaq et à atténuer les problèmes à l’interface Inuit-chien-environnement tout en optimisant le bien-être.

Collaboratrice

Développement de partenariat. Precarious employment, atypical schedules and work-family balance: An interdisciplinary analysis on individual and collective strategies

(2015-2017 CRSH)

Lucie Sauvé

Chercheuse principale

Stratégie nationale d’éducation relative à l’environnement et à l’écocitoyenneté

Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté – Centr’ERE

(2016-2020 FRQSC Équipe de recherche en partenariat)

Hélène Sultan-Taïeb

Chercheuse principale

L’évaluation coût-avantage des interventions de prévention des TMS en milieu de travail intégrant les contraintes psychosociales et organisationnelles

(2015-2017 Partenariat de recherche avec la direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Est-de-l’Île-de-Montréal / 62 688 $)

Évaluation économique d’une intervention visant l’amélioration de la vie au travail et des habitudes de vie : « Ensemble vers la santé » (EVLS) au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal

(2015-2017 Partenariat de recherche avec le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal / 20 405 $)

Évaluation des interventions mises en oeuvre dans le cadre de la norme « Entreprise en santé »

(2014-2017 IRSC / 199 202 $)

Cochercheuse principale

Coûts des maladies cardiovasculaires et des problèmes de santé mentale attribuables aux contraintes psychosociales au travail : Une étude longitudinale de 22 ans auprès de 9 000 cols blancs

(2016-2020 IRSC / 753 032 $)

Dealing with work disability: an intersectoral collaborative approach

(2016-2018 CRSH-IRSC Développement de partenariat, initiative spéciale: santé et productivité au travail / 149 837 $)

Cochercheuse

Évaluation des interventions en lien avec la norme ‘Entreprise en santé’ pour la Gendarmerie Royale du Canada (GRC)

(2016-2017 Partenariat public avec la Gendarmerie Royale du Canada / 28 595 $)

Facteurs associés à l’intégration au travail dans des entreprises sociales au Canada de personnes atteinte de troubles mentaux sévères

(2012-2017 IRSC / 443 285 $)

Collaboratrice

Programme de recherche interdisciplinaire sur la prévention et la réduction de l’incapacité au travail

(2012-2017 FRQS / 765 000 $)

Christine Thoër

Chercheuse principale

Soutien pyschosocial en ligne : modalités et enjeux de l’intervention pour différentes populations

(2016-2019 CRSH Partenariat / 200 000 $)

Les jeunes et le divertissement connecté. Usages et significations du visionnement de films, de séries et de capsules vidéo sur Internet et via des périphériques mobiles

(21014-2017 CRSH Subvention savoir / 152 755 $)

Cochercheuse

Trajectoires psychosociales associées à la virginité à l’âge adulte émergent: Corrélats, profils et besoins d’éducation et d’intervention

(2016-2017 CRSH Développement savoir / 57 000 $)

Témoigner de son agression sur Internet : expériences et enjeux pour les victimes

(2015-2016 PAFARC / 8 000 $)

Analyse d’un projet de production de capsules vidéo sur l’alimentation en milieu scolaire, Comment évaluer les apprentissages ?

(2015-2016 Faculté de communication-UQAM. PAFARC démarrage de projets / 2 000 $)

Marie-Hélène Véronneau

Chercheuse principale

La santé mentale de l’adolescence à l’âge adulte : Étude des déterminants sociaux en contexte scolaire

(2013-2017 FRQ-S Subvention d’établissement de jeunes chercheurs)

 

Institut Santé et société

L’Institut Santé et société de l'UQAM vise à favoriser le développement de la recherche en santé et société et à en accroître la visibilité.

Coordonnées

Institut Santé et société
Pavillon J.-A.-Desève
320, rue Sainte-Catherine Est
Local DS-4202
Montréal H2X 1L7

Suivez-nous